LA GAUCHE FACE A UNE RESPONSABILITE HISTORIQUE

Publié le par Séb

Après une trève bloguesque, me voici de retour: plus que jamais socialiste, convaincu et mobilisé.

Ce premier semestre 2012 aura été marqué par plusieurs événements politiques:

- la victoire de François Hollande le 6 mai 2012

- une vague rose aux élections législatives de juin, permettant au Président élu d'avoir une majorité forte au Palais Bourbon, qui plus est majorité autonome au regard des sièges obtenus par les députés PS.

Mais souvenons nous, 2011 fût l'année annonciatrice du changement:

- le printemps et les élections cantonales ont mis en exergue une poussée de la Gauche dans les Conseils Généraux. Hélas à l'échelon vosgien, la Gauche a perdu un siège et le Canton de Xertigny n'a pas changé de conseiller général, ayant personnellement échoué face au sortant et à une progression inquiétante du FN.

- pour la première fois sous la Vème République, le Sénat a obtenu une majorité de gauche: les élus locaux sanctionnant ainsi la politique du gouvernement et en particulier celle menée à l'égard des collectivités locales. Jean-Pierre Bel a été nommé Président du Sénat le 1er octobre 2011.

- n'oublions pas la réussite des Primaires Citoyennes, réussite dans leur organisation mais surtout démocratiquement parlant puisque quasiment 4 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes. Après un premier tour qualifiant Martine Aubry et François Hollande, ce dernier fût largement élu au second un certain 16 octobre 2011.

Dernier retour en arrière, 21 sur 22 régions métropolitaines basculent à gauche lors des élections régionales de mars 2010.

Les Françaises et le Français ont donc démocratiquement choisi la Gauche pour piloter les entités territoriales ( communes, régions et départements ) puis les deux chambres.

Ce constat et cette situation politique rare place la Gauche face à une responsabilité énorme: réussir à gouverner le pays dans la justice et l'équité en insuflant le changement voulu par une majortié de nos concitoyens en mai dernier.

C'est à cette tâche que s'attèle François Hollande, Jean-Marc Ayrault et son Gouvernement depuis le 6 mai 2012, sans relâche, dans la concertation et dans le respect de chacune et chacun.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article