IGNOMINIEUSE AFFAIRE

Publié le par Séb

 

C'est fatigué mais ne trouvant pas le sommeil que je prends ces quelques minutes pour rédiger cet article suite à ce séisme politique qu'on peut qualifier d'affaire Cahuzac.

 

Depuis hier 15h00 et les aveux de Jérôme Cahuzac, le monde politique tremble et un large discrédit est jeté sur les élus.

 

Militant au PS depuis plusieurs années, je suis écoeuré et scandalisé, non pas par l'action politique à laquelle je crois, mais par ce Monsieur Cahuzac et son attitude.

Comment un Ministre élu de la République a-t-il pu mentir les yeux dans les yeux au Parlement et ses députés, légitimes représentants du peuple français, et de facto entrainer tout le Gouvernement et le Président Hollande dans cette spirale mensongère ?

Comment peut-on sombrer dans une telle schizophrénie et mentir pendant autant de temps ?

Comment cette homme a-t-il pu accepter d'être Minstre du Budget et donc en charge de la lutte contre la fraude fiscale en sachant qu'il possédait des fonds cachés à l'étranger ?

Comment ce militant socialiste a-t-il pu déshonorer son propore parti et ses militants, qui se démenent chaque jour pour la défense de l'action de François Hollande ?

Depuis hier, c'est le monde politique entier qui est sali mais nous devons encore croire à la politique et son action.

NON: toutes nos femmes et tous nos hommes politiques ne sont pas des vendus et des magouilleurs. La très grande majorité d'entres elles et d'entres eux oeuvrent chaque jour pour défendre leur Région, leur Département, leurs Circonscription ...

Ne nous laissons pas berner par ces extrêmes qui, tels des charognards, surfent sur ces affaires à des fins purement électoralistes.

Cahuzac n'est plus adhérent au PS, plus ministre et c'est tant mieux.

La justice, dont son indépendance n'est plus à prouver, doit à présent faire son travail et le sort de cet homme malhonnête repose entre ces mains.

François Hollande a ce jour annoncé trois mesures:

- le renforcement de l'indépendance de la justice

- la lutte de manière impitoyable contre les conflits d'intérêts des ministres et

des parlementaires

- l'interdiction de tout mandat public des élus condamnés pour fraude fiscale ou

corruption

 

J'espère de tout mon coeur que ces mesures seront votées le plus rapidement possible par

les 577 députés et donc l'ensemble de la classe politique: il en va de la crédibilité de la

parole publique et du respect de l'ensemble du peuple français.

Publié dans Coup de griffe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article