ELECTIONS DEPARTEMENTALES: VERS UN NOUVEAU MODE DE SCRUTIN

Publié le par Séb

François HOLLANDE l'a annoncé fin novembre 2012: les élections cantonales initialement prévues en 2014, seront reportées en 2015; afin d'éviter de concentrer trop de scrutins dans une même année.
Effectivement 2014 sera l'année des Municipales, mais aussi des Européennes et plus indirectement des Sénatoriales. 

Les conseillers généraux s'appelleront désormais les conseillers départementaux et leur élection se fera sur le mode d'un scrutin majoritaire à deux tours binominal.

Les électrices et les électeurs voteront alors pour un ticket: une femme et un homme directement suppléés par un homme et une femme. Le nombre d'élus demeurant peu ou prou le même, les cantons devront être divisés par deux. Les deux élus titulaires représenteront alors le nouveau canton "redessiné", assistés de leurs suppléants.

Le conseiller territorial, institué par la précédente majorité et cumulant les deux mandats départemental et régional est ainsi supprimé. 

Conformément aux engagements du Président de la République, le mode de scrutin qui a été retenu pour ces conseillers départementaux permettra à la fois de conserver l'ancrage territorial des nouveaux conseillers et en même temps de renforcer la représentation des femmes au sein des assemblées départementales.


Qu'en sera-t-il alors pour notre département des Vosges ?


Il est actuellement découpé en 31 cantons: allant de 33800 pour Epinal-Ouest à 2400 habitants pour celui de Provenchère sur Fave (à noter, que seulement deux femmes siègent à l'assemblée vosgienne)

Dans leur nouvelle configuration, les Vosges devront compter 15 ou 17 cantons (le nombre 16 étant abandonné pour éviter un ex-aequo lors d'un vote).

Le texte précise que les circonscriptions électorales ne seront pas un frein au rédécoupage et qu'un canton pourra fusionner avec un autre ou une partie de celui-ci avec un canton complet.

Qu'en sera-t-il pour la Vôge et quid du canton de Xertigny ?


La Vôge est composé de deux cantons: Bains-les-Bains et Xertigny, représentés respectivement à l'assemblée départementale par mon ami Frédéric DREVET (PS), par ailleurs Maire du Chef-lieu de canton et Jackie PIERRE (UMP), Sénateur et 1er Vice-Président du Conseil Général des Vosges. 

Même si un regroupement de la Vôge est possible (fusion des deux cantons), ce rédécoupage du Sud vosgien n'est pas aussi simple. Il ne faut en effet pas omettre de tenir compte des bassins de vies, des regroupements communautaires, du caractère rural de ces deux cantons, etc.

La fusion des cantons de Darney et Bains-les-Bains est également possible, le canton de Xertigny rejoindrait-il alors tout ou en partie le canton d'Epinal Est, actuellement représenté par FX Huguenot ou fusionnerait-il alors avec le rassemblement Bains-les-Bains/Darney ?


"That is the question !" s'exclamait Shakespeare


Vous l'aurez compris ce nouveau mode de scrutin est certes novateur, bon pour la parité et la représentation des femmes dans les assemblées départementales mais complexe et délicat en mettre en oeuvre dans un département comme les Vosges.

A suivre.

 

Publié dans Départementales 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article