CE SOIR, L'ORTF VOUS PROPOSE : FACE A LA CRISE

Publié le

C'est depuis mon canapé que j'ai suivi l'intervention de notre Président avec, il faut être franc, peu d'espoir.
Ce dernier a commencé par nous faire croirre que l'argent prêté aux banques ne coûterait rien aux contribuables et  à nos futures génératrions: je ne comprends comment de l'argent dont ne dispose pas l'Etat ( en faillite à cause de 15 ans de droite ) peut être prêté sans intêrets et donc sans coût  alors que ce dernier n''est pas réel et disponible.

Ensuite est arrivé le temps de la politque d'investissement où, je comprends le Président qui pense qu'en faisant de grands chantiers ceux-ci créeront des multitudes d'emplois...mais là où je ne suis pas d'accord avec Sarkozy c'est qu'il n'a pas parlé réellement de relance par la consommation et d'amélioration du pouvoir d'achat. ( avec une baisse de la TVA sur les produits de premières necessités par exemple où aussi la diminution des charges patronales pour les entreprises qui auraient de véritables politques d'augmentations salariales...)

Puis est arrivé le temps de l'abolition de la taxe professionnelle : mais comment vont alors faire les communes pour équilibrer leur budgets... peut-être en augmentant les taxes locales ????

Et enfin apothéose de la mascarade audioviselle orchestrée, Sarlozy nous explique que c'est n'est pas lui qui nommera directement le Président de France Télévisions mais le Conseil des Ministres ( présidé par le Président ) avec l'accord du CSA ( nommé à 80 % par des politiques de droite ).

En conclusion, j'ai vu un Nicolas Sarkozy voulant, certes, dialoguer avec les partenaires sociaux et leurs en mettant un maximum sur les épaules au passage mais se refusant de parler réellement de ce qui nous intéresse tous le pouvoir d'achat et la faiblesse de nos salaires...

Rendez-vous donc dans la rue en mars prochain.

Publié dans TV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article